SoundCITYve

Archéologie du paysage sonore : pour une restitution sensible des sons d’hier dans la ville de Lyon (SoundCITYve)

Responsables scientifiques : Véronique Eglin, professeur des universités à l’INSTA Lyon, membre du laboratoire LIRIS (UMR 5205) et Mylène Pardoen, archéologue du paysage sonore, ingénieur de recherche CNRS, MSH Lyon St-Etienne.

Le projet SoundCITYve s’inscrit dans le domaine très récent de l’archéologie du paysage sonore, et vise les étapes amont d’exploration des sources documentaires (à travers des récits, des images, des cartes et des plans, des carnets d’activités et des métiers) décrivant les réalités sonores de quartiers de Lyon aux époques des 18ème et 19ème siècle, périodes pour lesquelles on ne disposait pas d’enregistrements sonores.

Ce projet se structure en deux grandes étapes :

Etape 1 : 

Mise au point de l’automatisation de l’extraction d’informations pertinentes dans des sources primaires avec :

  • extraction des relations terminologiques (dans leurs contextes d’usage)conduisant à la construction d’un dictionnaire terminologique spécialisé
  • création d’un système de recherche d’information multimodale basé sur la construction de requêtes mixtes liant le texte à l’image pour la fouille des collections hétérogènes de ces sources primaires.

Etape 2 : 

Reconstruction des ambiances sonores à partir des informations collectées. Cette élaboration donne ainsi naissance à de nouveaux formats d’informations plus riches et inédits, mêlant des supports physiques (à travers des captations réelles de bruits et de sons) à des supports virtuels (à travers un travail de composition et de reconstitution d’ambiances).

Restitution de deux quartiers de Lyon :

  • l’une contrainte dans le temps (aire géographique comprise entre les deux fleuves – Saône et Rhône –, les pentes de la Croix-Rousse et l’actuelle place Bellecour
  • la seconde en diachronie (le quartier de la Confluence)