Captation de sons à Guédelon : le pont dormant (10)

Jour 2 (Le 22/10/2022) : nouvelle journée, nouvelle mission

La journée commence avant l’ouverture du chantier au public. Nous avons décidé de laisser un enregistreur près du lac de Guédelon, le matin, pour enregistrer les ambiances automnales des lieux. Il a plus toute la nuit, mais heureusement, au matin, le ciel est bleu. Bon, il est vrai que l’humidité est bien présente et transperce nos vêtements. Mais, nous sommes fin octobre et c’est bien plus qu’un été indien qui se prolonge : dans l’après-midi, nous tomberons manteaux et pulls (et nous serions presque tenté par un passage au soleil en tee-shirt – température 22°). Enfin, pour l’instant, c’est plutôt l’humidité qui est présente.

Pour rejoindre le petit lac, il faut aller vers le moulin. Nous trouvons l’endroit idéal. Nous positionnons une mix-pré avec un couple d’oktava sur une bâche pour préserver le tout de l’humidité du sol et, comme Martin a eu la bonne idée d’apporter un parapluie, nous abritons le tout sous… le pépin (de grosses gouttes tombent des arbres.

L’installation bien protégée de l’humidité matinale

Nous pouvons laisser l’installation seule (pas de public avant 12h) et remonter vers le chantier que l’on entend s’éveiller. Cette installation sera récupérée et démontée à midi tapante.

Mission du jour : captation expérimentale

La partie qui nous intéresse ce jour c’est le pont dormant1 . La veille, nous avons pris rendez-vous avec les charretiers (Laetitia, Bruno et…. Paloma, la jument). Ils viendront faire plusieurs passages pour nous permettre de tester notre dispositif.

  • Le but : capter le passage sur ce pont dessus et dessous ;
  • La finalité : en faire une restitution spatialisée début 2023 afin de tester la diffusion avec élévation.

Pour ce faire, nous allons déployer des micros sur le pont et sous le pont. L’opération doit prendre 45 mn. En effet, il faut trouver comment fixer les différents micros et déployer de longs câbles.

Le pont dormant

Nous avions pensé, bien en amont, à la configuration que pourrait prendre notre dispositif. Sur la MixPré (l’enregistreur numérique positionné sous le pont), nous montons le système suivant :

  • Sur le pont :
    • Un couple de micro hypocardioïdes sur bras flexibles
    • Un couple de micro cardioïdes sur bras mobile
Les micros hypocardioïdes aux extrémités sur bras flexibles et au centre, le coupe de cardioïde sur bras rigide
  • Sous le pont :
    • Deux micro hypercardioïdes sur grands pieds de micros
    • Un micro surfacique AKG
Les deux micros hypercardioïdes sur grand pied

Dernière vérification : on vérifie le bon branchement et fonctionnement des micros, leurs différentes attaches. Tout est prêt, Paloma et son tombereau2. peuvent arriver.

Captation expérimentale : petite explication

Avant de vous faire écouter le résultat (sans le travail de spatialisation qui se fera à partir de janvier 2023 dans nos bureaux à la MSH de Lyon Saint-Étienne), voici quelques précisions complémentaires.

Tout d’abord voici le schéma de l’installation : Martin était en bas sur le chemin des douves pendant que moi j’œuvrais en haut. Nous devions à la fois vérifier que tout fonctionnait bien, demander à faire le silence (plus facile en haut car j’avais positionné mes panneaux), mais également faire la circulation (parfois le public est vraiment inconscient de la présence de l’animal et de ses possibles réactions).

Schéma sommaire de l’installation

Le document présenté ci-dessus servira de base d’élaboration pour le travail prévu en janvier 2023. Il contient les informations récoltées très rapidement sur le terrain. C’est une mise au propre. Voici le document initial :

Fiche de saisie terrain

Nous gardons l’ensemble de ces documents manuscrits qui forment notre carnet de laboratoire. Ces traces sont importantes car on peut y lire des informations complémentaires à celles présente par les simples mots, des prises de notes, des dessins complémentaires ou d’autres traces n’ayant pas à figurer sur un schéma par exemple.

Bon, j’arrête ici car je vous sais impatients.e.s d’écouter une (toute petite) partie du résultat. Pour rendre plus compréhensible spatialement ce que vous allez pouvoir écouter (une écoute au casque est préconisée pour mieux cerner toutes les différences), voici un tout dernier schéma.

Toute dernière précision : ces fichiers sont bruts et n’ont pas été travaillés. Chaque séquence comporte un aller et un retour.

Les différents sons du tombereau sur le pont dormant

Écoute des voix 1 et 2, de dessous du pont :

Écoute des voix 3 et 4, de dessus du pont, au centre :

Écoute de la voix 5 (micro surfacique), ce qui se passe dans le bois du pont :

Écoute des voix 6 et 7 avec des micros à prise étroite :

Petit bilan

Du point de vue captation, nous avons encore à peaufiner nos prises (peut-être même modifier le choix des micros). La seconde étape se faisant plus tard, nous ne pouvons nous avancer plus sur le rendu final.

Côté organisation :

  • Le calcul du temps de montage est bon
  • La préparation technique est également bonne : nous avons réussi à faire face à l’ensemble des imprévus (devenus prévisibles)
  • La gestion du public est également bonne. Les questions ont certes afflué (pour faire simple, on ne passait pas inaperçu dans le paysage). C’est une bonne opération de valorisation et de communication (un peu comme une mini-fête de la science).

Nous sommes globalement contents de cette séance. On nettoie un peu le matériel, on range et nous filons récupérer le matériel près du petit lac. Cet après-midi sera encore bien riche en captations.


Crédits photos et sons : ©PI2A-Audio/MSH-LSE/UAR2000/CNRS

  1. Il s’agit d’un élément d’architecture fixe (un pont) enjambant un fossé. A Guédelon, le pont dormant a été construit pour permettre le passage des visiteurs dans la cour du château lorsque la cage à écureuil double obstruait le passage de la porte principale. Ce n’est plus le cas maintenant. Il est à noter qu’il n’y aura pas de pont-levis à Guédelon []
  2. Un tombereau est une voiture de charge hippomobile, composée d’une caisse montée sur des roues et qui peut être déchargée en basculant en arrière []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search