De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace

Si vous aimez les contes, ça débute toujours par : Il était une fois. Dans notre cas, on pourrait écrire : il était deux fois. Et ce billet raconte la rencontre avec l’équipe des Allumeurs de Rêves (créateurs de spectacles lumières) et notre toute petite équipe.

Genèse

Nous les faisions rêver (ben oui, ça arrive) et, de notre côté, nous n’avions pas vraiment pensé à cette aventure (même si on se disait que….). Merci donc à Barbara Coudène d’avoir su se montrer persuasive, non sur le contenu de l’aventure (nous sommes toujours partants pour tester des dispositifs différents), mais sur la façon de la mener à bien. Merci également à son équipe qui a su répondre présente.

Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois avant cette belle expérience : ici, à la MSH à Lyon, à Paris (au Laboratoire Jean Le Rond d’Alembert chez Brian Katz), puis encore deux autres fois. Nous avons également collaboré de façon plus « conventionnelle » sur des mapping des Allumeurs de Rêves (pour le Puy et Carcassonne).

Barbara avait eu un coup de cœur pour les fameux panneaux vibrants hébergés chez Brian Katz. Il avait donc été décidé de faire venir ces panneaux à Oullins et de monter une opération « collaboration/promotion ». À nous de faire vibrer ces panneaux, à l’équipe de Barbara de les illustrer.

Sur le papier, tout fonctionnait bien : on avait les panneaux, on avait trouvé les dates. Tout allait bien. Mais ça, c’est sur le papier ! Dans la réalité, c’est parfois un peu différent.

Quand la machine commence à se gripper

Vendredi soir, la semaine juste avant le challenge, les panneaux sont encore et toujours à Paris. Le transporteur n’est pas venu les chercher. Coup de téléphone de Barbara le samedi : il faut un plan B. En effet, le jeudi était programmée la restitution avec des invités. Pour le coup, nous avons de la chance, nous venons de recevoir des enceintes supplémentaires.

Lundi, branle-bas de combat : il faut trouver un véhicule pour venir chercher le matériel de Lyon à Oullins (pas loin de 800 kg, tout de même). Vous me direz : Lyon, c’est moins loin que Paris ! Le plan B se met en place et….. en route.

Un peu de matériel….

Jour 1 : mardi 4/10 – lancement du plan B

Mardi matin, nous pouvons charger tout le matériel et débarquer dans les locaux de Swing le Lab, que nous avions rapidement vu. Mais entre « rapidement vu » et devoir y monter un dispositif, il y a parfois de la marge.

A 11h, tout est dans les locaux, et nous commençons à étudier les lieux. Avec Martin, nous nous décidons pour deux stratégies :

  • Un dispositif en frontal : 31 enceintes en ligne sous l’écran et 8 enceintes disposées sur les 3 autres côtés (nous avons une enceinte qui ne peut se raccorder au système)
  • Un dispositif plus « conventionnel : 31 enceintes disposées en carré de manière équidistante

Chat échaudé craint l’eau froide, c’est bien connu.

Schéma/prise de note pour le montage du dispositif

Ci-dessus nos prises de note. Comment ça ce n’est pas clair ? Bon, voici le dispositif remis en forme.

Dispositif à 31 enceintes

Mais nous optons pour commencer par un dispositif frontal (qui est le plus proche du coup de cœur de Barbara).

A 15h00 nous pouvons faire les premiers essais…. Concluants. C’est dit : on garde cette configuration.

Nous faisons écouter notre travail au graphiste. Il nous présente ses quelques sélections. On échange…. La journée est bien avancée. Demain sera un autre jour.

Jour 2 : mercredi 5/10 – le challenge

C’est un long jour. Il faut trouver le filage sur le plan des illustrations, trouver la bonne adéquation (rappel du challenge : l’image doit sublimer et non phagocyter l’audio) et… arriver à se synchroniser : nous n’utilisons pas les mêmes logiciels (pour faire simple : personne ne parle le même langage : nous on parle audio, les graphistes visuels, et nos logiciels ont la même tendance).

Nous partageons nos sources visuelles – pourquoi refaire ce qui a été fait initialement. Et Mathéo jongle avec toute cette matière de manière à tisser un cocon à notre propre travail. Et rapidement, nous sommes arrivés à nous entendre. A la fin de la journée, nous avions pratiquement réussi la mission filage audio + vidéo.

Jour 3 : jeudi 6/10 – le rendu

Ce jour est le grand jour. À 17h00, c’est la restitution devant du public (des invités ciblés et triés sur le volet). On doit être prêt à l’heure dite.

C’est également le jour où un compositeur, Léopold Cordier, est mis à contribution pour habiller l’intro et la fin. Des réglages de synchronisations sont encore nécessaires, mais c’est en très bonne voie.

Les échanges avec Léopold nous amènent à définir un format de 11 secondes pour chacune de ses séquences et il s’appuiera sur certains de nos sons. A 16h00, nous faisons une « générale ».

Le dispositif au complet. On doit encore ranger un peu !

Cette restitution devant un public est importante car ainsi, nous avons un retour concret et en direct (à chaud). Dans le petit vestibule, nous avons mis de la documentation à disposition. Les invités peuvent arriver et la projection commencer. Avant de lancer les deux applications (audio et vidéo), nous présentons les équipes, détaillons le dispositif, expliquons le challenge.

Début de la projection

Dès la fin de la projection, le silence s’installe. Il en est souvent ainsi. Nos restitutions sonores laissent sans voix – au début, c’est stressant, puis on s’habitue.

Toutefois, une fois la « sidération » passée, chacun expose ses impressions et le jeu des questions-réponses se met en place.  Les avis sont unanimes : le rendu sort de l’ordinaire et doit se développer, se concrétiser par d’autres créations, d’autres productions.

Les sons du chantier de Notre-Dame de Paris (1170) avec de nouveaux habits de lumière :

Pour ce qui nous concerne, nous sommes vraiment contents d’avoir mené à bien cette expérimentation. Nous avons de nouveau fait éclater les cadres, explorer de nouvelles configurations.

Il nous reste à ranger le matériel et rentrer à la MSH. Mais là…. C’est une autre histoire.


Crédits photos : ©PI2A-Audio/MSH-LSE/UAR2000/CNRS


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search